I will Survive
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Poudlard :: Sixième étage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Nature du Sang : Pur
Statut amoureux : Célibataire
Nombre de Gallions : 1274
Parchemins écrits : 553
MessageSujet: I will Survive Dim 10 Juin - 9:50

I will survive
l'important n'est pas ce qu'on est à la naissance
Mais la façon dont on grandit par la suite


Seule
Tic-tac tourne l'heure à quoi va-t-on jouer ?  

Dans la pénombre, il avance invisible, invincible. Il ne laisse derrière lui qu'un sentiment étrange d'angoisse. Un air étouffant qui nous enlace tout doucement. Il nous ôte tout espoir. La fuite, elle n'est même pas envisageable, il est partout. Alors, on prie, on supplie comme si cela changerait quelque chose.  Puis un éclair vert, tout semble perdu. Non tout est perdu, tout le monde le sait. Les corps s'amassent au fils du vert qui défile, impuissant. Un regard de serpent se tourne vers nous, la fin est là. Une dernière phrase avant le dernier voyage voilà tout ce qu'aura comme réponse à ses questions la mouche qui tombe sous le coup de l'énième  avada kedavra lancé sur ce champ de ruine.
"Tic-tac tourne l'heure c'est beau quand on voit qu'il meurt"
Un sursaut, un mouvement pour éviter la chute et voilà qu'elle est bien éveillée. Le corps tremblant, elle s'adosse au mur pour reprendre contenance. Les images des corps qui s'amassaient et de cette foutu lumière verte encore bien présentent dans sa mémoire. Elle passe ses mains sur son visage retenant ses larmes. Encore un cauchemar, encore une insomnie, depuis le huit janvier son état c'est empiré. Vivre avec la mort de son cousin sur la conscience est une chose déjà insupportable, vivre avec la culpabilité d'avoir laissé ses camarades et professeur sous les coups de son géniteur et ses amis est encore pire. Le plus insoutenable reste de se savoir prisonnière d'une guerre sans fin, un pied dans chaque camp et une chaine invisible entravant son désir de liberté.  On ne peut fuir quelque chose qui se cache partout.  
Circe laisse retomber ses bras le long de son corps. Son regard vient se poser sur ses camarades endormis. Elle ne comprend comment elles parviennent encore à dormir. Elle soupire. Elle ignore quelle heure il est. Tôt ou très tard sans aucun doute, elle dort de moins en moins. Au-delà de trois heures de sommeil la voilà comblé. Elle se résigne à lancer un sort afin de savoir l'heure : une heure cinquante-six. Environ trois heures de sommeil, la bonne blague. Elle ne tiendra plus longtemps à ce rythme-là.  
L'enfant regarde dans le vide hésitant. Le bon sens voudrait qu'elle tente de se rendormir. Son corps tremblant encore du dernier cauchemar et sa peur de revoir les yeux du serpent lui déconseille cette option. Ses pieds commencent à gigoter frénétiquement sous l'agacement.  Elle a horreur de perdre son temps comme ça. Il n'y a aucun intérêt pour elle te tenter de se rendormir. Une perte de temps voilà tout ce qu'elle y gagnerait. Sa main se pose instinctivement sur sa baguette posée négligemment sur sa table de nuit.  
S’entraîner, voilà tout ce qu'il lui reste à faire. Devenir plus forte pour vaincre les monstres qui hantent ses nuits. Devenir plus forte pour venger son cousin qui a été assassinée injustement. Cette pensée la fit sourire, comme si un assassinat pouvait être juste. Sa main empoigne sa baguette avec force et colère comme si passer sa colère sur ce bout de bois magique la calmerait. Rien ne la calme, plus rien n'y parvient, tout l'agace.  Son inactivité, celle des autres, la naïveté de ses camarades et bien d'autre chose. Tout ce qui ne va pas comme elle le voudrait l'agace, la contrarie.  Une autre pression sur sa baguette, une forte respiration pour se calmer et voilà que son flux de colère recul pour un instant. Il est préférable de le garder pour l'entrainement de cette nuit.
Circe descend de son lit. Elle enfile sa robe de sorcier aussi discrètement que possible pour ne pas réveiller ses camarades. Elle n'a pas envie de se faire attraper à peine sortie de la salle commune, sortir la nuit est déjà assez risquer en soi. En particulier, lorsque l'on ne prévoit pas de s’entraîner dans la salle sur demande qu'elle trouve bien trop loin et trop à découvert pour y aller vu l'état d'effervescence de Poudlard depuis la bataille.  Un passage secret, une salle de cours abandonnés et à l'écart fera son affaire.
Une oreille tendue pour ne pas se faire prendre, tel une ombre se faire discret pour ne pas éveiller les soupçons. Elle sert son précieux journal et sa baguette avant de se lancer vers la sortie de sa salle commune le plus rapidement possible. Personne pour la voir s'échapper, personne pour l'arrêter, mais il ne faut pas qu'elle relâche sa garde. Une seconde suffira à ce qu'elle y perde quelques plumes. Elle en a assez des punitions, ce sont des pertes de temps conséquentes.  Elle avance l'oreille à l'écoute, le pas léger. Elle traverse les dédales de Poudlard guettant les lieux perdus où elle pourra trouver refuge les prochaines nuits.
L'année dernière, elle était encore si innocente à faire des plans sur la comète en compagnie de Iop et Caecus. Le trio avait vraiment eu l'espoir de tous en réchapper. Espoir brisé quand son cousin a péri. Cet évènement a au moins l'avantage de la pousser à s'entrainer plus à se tourner plus vers la magie élémentaire qu'elle n'avait fait que survoler lors de sa première année. Une folie ? Peut-être que c'est de la folie, mais aussi un moyen de devenir plus forte, de ne pas se retrouver sans arme face à l'ennemi qui se relève. Devenir plus forte oui, si seulement cela pouvait lui assurer de vaincre et de vivre.  
Tic-tac ton petit cœur devra enfin mourir. Tic-tac tourne l'heure, la fin approche et elle le sait.
Dans sa tête résonne la voix de ses cauchemars lui rappelant indéfiniment que l'heure tourne, qu'il devient puissant et qu'elle n'est qu'une enfant. Sa pratique de la magie élémentaire ou autre n'est que le pâle reflet de son âge. Puissante pour son âge, elle l'est, mais ce ne sera jamais suffisant ne serait-ce que fasse à sa famille. Alors face à un danger plus grand, plus vicieux, plus malin, elle ne fait clairement pas le poids.   L'entrainement est là pour ça, n'Est-ce pas ? Il devient de plus en plus dur au fur et à mesure que les exigences de la gamine augmentent. Pourtant, elle a conscience que ce ne sera jamais assez. L'ennemi en face n'est pas stupide, ni faible. Une alliance serait peut-être une option à envisager, mais l'idée d'être responsable de la vie ou la mort de quelqu'un la fait grimacer.  
Tap tap, un sursaut et elle sort de ses pensées pour aller se réfugier dans un petit creux espérant que les gardiens passent sans la voir. Elle retient son souffle un long instant et maîtrise les battements de son cœur comme si cela pouvait la trahir. Les pas se rapprochent, passent tout près, puis s'éloignent de nouveau. Elle attend un long moment avant de sortir de sa cachette, on n'est jamais trop prudent face aux subterfuges des gardiens qui comptent parmi eux des aurors désormais. Une nouveauté, elle ne sait plus exactement quand cela a été mis en place. Peu importe cela complique juste ses sorties nocturnes, mais lui permettait de travailler sur sa vigilance.  
La petite brune se dirigent à grande vitesse vers le premier passage secret qu'elle trouve. Rester discrète et loin de ceux qui veillent aux grains, les mots d'ordre de cette nuit et de toute les autres. Circe espère trouver la salle abandonnée rapidement, en espérant que les escaliers et les passages n'en fasse pas trop à leur tête. Sinon, elle risque amèrement de regretter de ne pas avoir été vers la salle sur demande. Elle écarte cette pensée, salle trop loin, alors qu'elle a si près de son dortoir des salles abandonnés. Enfin prêt, aussi prêt que le permet le fait d'être dans une tour.  Elle soupire, elle n'a pas la meilleure salle commune pour les virées nocturne dans Poudlard, mais peu importe elle commence à être vraiment douée dans cet exercice.  
Encore un virage et un autre, la revoilà dans les couloirs normaux de Poudlard où elle peut se faire prendre à tout moment. Elle écoute autours avant de se lancer vers un escalier aussi vite et discrètement que possible. Un autre couloir et par chance la voilà dans une aile plus ou moins abandonnée de Poudlard. Elle sourit victorieuse et avance un peu avant de s'arrêter vers une porte de salle de classe non verrouillé, complètement abandonné et presque vide de tout objet : parfait. Circe pénètre dans la salle et sourit.  
Elle ferme les yeux un instant se figeant tel une statue en plein milieu de la pièce. Elle écoute le vent qui vient frapper la fenêtre violemment, la pluie qui a commencé à tomber. Sans être dehors Circe arrive a sentir l'odeur de la terre que la pluie vient mouiller. Une odeur tendre, agréable et réconfortant qu'elle apprécie tout particulière. Elle l'associe à Iop, car elle adorait se promener avec lui sous la pluie dans le parc familial ou celui du château de Poudlard.  Tant de souvenir qu'un simple bruit réveille.  
Dans sa mémoire tournoie des images agréables. Elle se revoit un an plus tot juste avant le repas du soir en compagnie de ses cousins. L'air extérieur était assez froid et la neige inondait le paysage. Pourtant, elle ne sentait pas le froid. La chaleur l'enlaçait emmitouflée dans son lourd manteau entouré de ses cousins et de leur rire. Ils rêvaient encore de liberté, de voyage, d'escapade ensemble. Ils avaient l'innocence d'enfant qui ne désiraient pas grandir. Pourtant, ils savaient déjà quoi ressemblait le paysage derrière le rideau. Un cœur d'ombre, de ténèbres, un champ de bataille conquis par la mort, mais ils avaient encore l'espoir de tous en réchapper. Alors, il riait et ne portait peu d'intérêt à des entraînements plus poussé, bien que sans nul doute chacun s’entraînait de son côté, mais ensemble ils dansaient sous la neige au rythme de musique imaginaire. Cette musique lui parvient encore aujourd'hui dans ce genre de moment où elle rêve. Ils avaient l'espoir de vivre heureux ensemble. Espérance brisée par une lumière verte qui fut injustement lancé sur Iop. La mort est injuste, les souvenirs heureux impitoyable après un tel décès.  
Tic-tac tourne l'heure, on l'a berce quand elle pleure.  
Une larme roule sur la joue de Circe. Des souvenirs heureux, devenu son pire cauchemar. L'année dernière, elle n'a pas cru bon de se pousser au plus loin de ses capacités et elle en a perdu son cousin. Elle a cru naïvement, qu'ils pourraient s'en sortir, car au fond ils étaient puissants. Ils ne l'étaient pas assez en particulier sans que le trio soit formé. Leur ennemi l'était bien plus qu'eux. Iop en a payé le prix fort, elle a appris la leçon la plus importante de sa vie : ne jamais se reposer sur ses acquis, toujours aller plus loin dans l'entrainement. Elle ressert sa main sur sa baguette, elle a retenu la leçon. Elle est prête à tout pour devenir plus forte et pour venger Iop. Peu importe ce que cela lui coutera, elle ne lâchera, même si la fatigue la gagne, que le risque de se faire prendre devient plus élevé au fur et à mesure que sa magie augmente ou qu'elle devient suspicieuse aux yeux de ses professeur. Cela en vaut le coup, elle en est persuadée. En l'espace de six mois, elle a plus progressé que tout au long de l'année dernière et elle ne compte pas en rester là. Magie élémentaire ou noir, elle s'y attache tellement à ce désir du savoir et à cette puissance magique qui la gagne, elle ne risque pas d'abandonner maintenant. Rien qu'à cette pensée, un vif désir l'envahit. Il la gagne la prenant au plus profond de ses entrailles parcourant son corps dans un frissons électrique de désir et de plaisir. Un sentiment étrange, un sentiment qui ressemble à s'y méprendre à un doux de force, d'ambition et de satisfaction. Une pulsion qui la pousse à aller encore plus, bien plus agréable que les mauvais souvenir qui sont souvent les déclencheurs de son désir de s'entrainer.  
Le regard bleu de l'enfant se pose sur un d'unique support encore potable dans la pièce. Elle s'y dirige et pose son journal d'apprentissage dessus. Quelques sorts dessus pour permettre l'ouverture de l'ouvrage. Puis elle l'ouvre cherchant à travers les pages le sort qu'elle désire perfectionner aujourd'hui. Désir apparu en écoutant le son du vent.  Elle tourne les pages du journal sans trouver, il est bien caché. Il faut dire qu'elle a totalement laissé ce soir par manque d'affinité avec le vent et qu'elle ne le trouvait finalement pas assez puissant et pas intéressant. Le ventus sort dont une septième année a parlé l'année dernière. Elle a fait de nombreuse dessus, mais n'a jamais souhaité le réaliser. Manque de temps, d'autre projet plus important et bien d'autre raisons bidons pour justifier cela, alors qu'au fond la raison est un peu plus simple : l'inintérêt et la feignantise.  
Elle grogne alors qu'elle est obligée de le feuilleter plus lentement dans l'autre sens. Où a-t-elle expliqué ce sort déjà ? Elle fronce les sourcils se concentrant sur ses écrits. Trop jeune pour la plupart, elle est sûre de n'avoir rien écrit là, mais elle préfère n'oublier aucune page sait-on jamais. Elle s'impatiente sérieuse atteignant des pages de plus en plus anciennes. Elle arrive à ses premiers écrits et sur le milieu d'une page une dizaine de ligne sur le fameux sort. Stupide enfant, elle n'a vraiment pas porté assez d'intérêt à ce sort. Dix lignes aucun schémas du mouvement rien de plus que dix pauvres lignes, pas assez. Tant pis, elle testerait avec ça, mais elle se maudit de ne pas avoir fait plus de recherche. Après tout ce sort pouvait être bien plus utiles que l'enfant de onze qu'elle était ne le pensait.
Ventus permettant de créer un tourbillon, un sort qui peut s'avérer utile. Un sort qu'elle n'aurait jamais dû mettre de côté si facilement. La magie qu'elle étudie et certes souvent plus puissante et complexe, mais aussi bien plus dangereuse. Apprendre des sorts comme le Ventus est utile et surtout moins dangereux pour sa santé physique. O bien sûr, elle en connait beaucoup de sort dans le style de Ventus tel que atakunto, crache limace, lacanum inflamarae, silencio et bien d'autre, tous moins dangereux que la magie noire qu'elle étudie ou que certains pans de magie élémentaires. Pourtant, ils sont utiles en duel, au combat et leur puissant augmente en fonction du sorcier qui le pratique. Seulement, comme toute magie, il faut apprendre à les pratiquer. Les étudier avant de se lancer est mieux.  
Circe lance un regard mauvais au dix lignes d'explication du sort et des manœuvres comme si elles étaient les uniques responsables de sa feignantises. Elle hésite à se lancer avec si peu d'information. Elle parcoure ses notes remplis de test de magie diverse et varié, d'étude et d'expérience parfois folles. Elle a tenté des choses qu'une enfant de son âge aurait dû éviter. Elle a appris des sorts que certains de ses camarades ne sauront peut-être jamais pratiquer.  Et elle hésite à lancer un ventus. Elle sourit en coin se moquant de sa lâcheté qui ne lui ressemble pas du tout. Tant pis pour le manque d'information et le risque d'échec, elle veut et doit tenter ce sort. Même si ce sort raté pouvait faire suffisamment de dommage pour des mois et des mois de colle.  
Elle retourne à la bonne page galérant de nouveau à la retrouver. Elle lit de nouveaux les dix ligne enregistrant les informations sur le sort.  Elle commence par reproduire le design du sort, d'abord avec son doigt puis avec sa baguette à la main. Son visage est fermé, elle est concentrée tout autant que si cela avait été une autre forme de magie ou un sort plus puissant. Elle y met du cœur comme pour le reste de son apprentissage. Hors de question de se lancer sans les bases, trop risqué et totalement stupide quand un peu de patience peut éviter le pire.
Tic-tac tourne l'heure
.
Elle met du temps à son début d'apprentissage, elle en a parfaitement conscience. Seulement, elle doit non seulement se concentrer sur ce qu'elle fait, mais aussi sur les bruits extérieurs. Elle doit être en mesure de se cacher au moindre bruit. Heureusement que cette pièce dispose de quelques cachettes de fortunes. Elle préfère prendre son temps que de se faire chopper trop vite ou pire de risquer un échec critique à l'exécution de ce sort.
Le moment où elle se sent prête fini par arriver. Encore quelques mouvements inutiles de baguettes, une énième relecture et la voilà plus sereine pour lancer le sort.  Elle ferme les yeux et respire profondément. Elle s'imagine le sort dans sa tête, visualisant l'effet qu'elle pense qu'il devrait avoir. Elle se place correctement. Une posture correcte, la baguette bien devant soi, la concentration au maximum, la voilà prête à lancer le sort. Encore une fois elle repense au sort et à son exécution. Elle commence à faire le mouvement, alors qu'elle prononce distinctement l'incantation :


-Ventus!  

Tic-tac tourne l'heure les dés sont jetés. Son regard fixe le bout de sa baguette alors que la fin de l'incantation termine de sortir de ses lèvres. La boule au ventre, alors que le souvenir de Iop vient encore de la frapper. Un souvenir vif de son sourire, le dernier avant la lumière verte. Un souvenir perturbant pour elle, car elle ne l'a pas vu mourir juste imaginer. Un sort lancé pour lui au fond, pour qu'elle puisse le venger, pour qu'elle puisse vivre la vie tranquille dont leur trio avait rêvé. Un entrainement de plus pour honorer sa mémoire, pour progresser, un entrainement de plus depuis qu'il a péri. Un entrainement de plus depuis que sa vie et celle de Caecus ont pris un tournant dangereux. Un sort qui lui tire finalement une larme avant qu'elle n'ait eu le temps de savoir si elle a échoué ou réussi, et dans quelle mesure. Peu importe, au moins elle aura testé pour lui.  

Fiche de CaptainBen hearts


Pack à gallions:
 

▿ ⬘ ▴ ◈ ▾ ⬙ ▵

Moi, je buvais, crispé comme un extravagant, - Dans son oeil, ciel livide où germe l'ouragan, - La douceur qui fascine et le plaisir qui tue.
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Nature du Sang : Pureté Divine
Métier/Etudes : Vous pourrir la vie, et parfois vous récompenser.
Statut amoureux : Détesté de tous.
Nombre de Gallions : 129
Parchemins écrits : 35
Totales et Absolues.
MessageSujet: Re: I will Survive Dim 10 Juin - 20:03
Sort lancé : Ventus.


Résultat : 33

Sort réussi. Bravo. ~

Point xp: 7 XP
Revenir en haut Aller en bas
I will Survive
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Max • Damaged people are dangerous, they know they can survive
» GEORG J. DAREVILL ♕ Crash them down it's the only way to survive
» Nolan | I will always survive.
» HOPE ♡ i will survive. ♪
» ShinByungChul ★ i’m a bad kid and i will survive.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Return Of Voldemort :: Poudlard :: Sixième étage-
Sauter vers: